0800 949 848

Tous ceux qui s’y sont essayés un jour vous le diront : chercher un nom de domaine pour son site professionnel n’est pas chose aisée… Trouver le bon nom de domaine est pourtant essentiel ! Voici quelques écueils à éviter.

Erreur n°1. Opter pour un nom de domaine trop long

À l’heure où les recherches Google se font plus sur mobiles, tablettes tactiles et Smartphones que sur ordinateur, choisir un nom de domaine à rallonge risquera de vous desservir. En effet, des études ont montré que plus un nom de domaine était long, plus il était difficile à mémoriser mais aussi à taper sur l’écran de son mobile ou de sa tablette. En clair, plus votre nom de domaine sera court (pas plus de 7 ou 8 caractères), mieux ce sera.

Bon à savoir

Si vous ne pouvez vous résoudre à raccourcir votre nom de domaine, faites en sorte que les mots-clés qui le composeront correspondent au référencement naturel de votre site. En effet, qu’ils connaissent ou non votre nom de domaine, les internautes se contenteront le plus souvent de taper des mots-clés dans Google.

Erreur n°2. Faire l’impasse sur les traits d’union

Si le nom de domaine pour lequel vous avez opté se compose de plusieurs mots-clés, pensez à bien les séparer par des traits d’union. Par exemple, « la-part-des-anges » plutôt que « lapartdesanges ». Ou encore « tout-pour-mon-toutou » plutôt que « toutpourmontoutou ». Mais si les traits d’union peuvent se révéler utiles et aider les internautes à vous identifier, prenez garde à ne pas en abuser. Sans quoi la lecture de votre nom de domaine mais aussi la vitesse à laquelle il sera tapé (notamment sur tablette et Smartphone) s’en trouveront impactées…

Erreur n°3. Manquer d’originalité

Sans tomber dans le grand n’importe quoi, efforcez-vous de faire preuve d’imagination. S’il reste préférable que le nom de domaine que vous aurez choisi soit en corrélation avec votre activité, une touche d’originalité sera la bienvenue. Mais « original » ne doit pas pour autant signifier « excentrique »…

Erreur n°4. Choisir un nom de domaine ambigu

Si les personnes à qui vous dites votre nom de domaine l’orthographient mal, c’est que sa prononciation risque d’induire les internautes en erreur… Faites le test. Après avoir lu à voix haute la phrase suivante : « mon père est maire de Mamers et mon frère est masseur », demandez à vos interlocuteurs qui est qui, et qui fait quoi… Il y a de fortes chances pour qu’ils aient tout compris de travers. Et c’est bien normal. De la même façon, un site dont le nom de domaine serait « deuxfoisplusbelle » pourrait être tapé « 2 fois plus belle » voire « 2x+belle » dans les moteurs de recherche… Bref, faites simple, précis et efficace.

Bon à savoir

  • S’il est lu à haute voix, un nom de domaine comme eduquons.fr risque de prêter à confusion…
  • Le plus long nom de domaine du monde ne serait autre que llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwyll-llantysiliogogogoch.info. Il s’agit d’un site présentant le célèbre village gallois du même nom.

Les points-clés à retenir :

  • Faites court (votre nom de domaine doit être facile à comprendre mais aussi à retenir).
  • Si votre nom de domaine se compose de plusieurs mots-clés, utilisez des traits d’union pour les séparer entre eux (mais n’en abusez pas).
  • Un nom de domaine original aura plus d’impact (et aura plus de chances de marquer les mémoires) qu’un nom trop «bateau ».
  • Gardez en tête que la plupart des recherches se font désormais depuis une tablette ou un Smartphone (votre nom de domaine devra donc pouvoir être saisi rapidement).
  • Après avoir vérifié que votre nom de domaine était disponible, réservez-le. Pour cela, adressez-vous à un bureau d’enregistrement.