0800 949 848

Je fais comment pour choisir le bon hébergeur pour mon site web ?

Je fais comment pour choisir le bon hébergeur pour mon site web ?

Une fois votre nom de domaine trouvé, il est temps de passer à la phase 2, c’est-à-dire trouver un hébergeur sur lequel stocker les fichiers et les données de votre site. Voici comment mettre toutes les chances de votre côté pour choisir le bon hébergeur.

 

1. Un hébergeur, ça sert à quoi, exactement ?

Certaines sociétés d’hébergement mettent à votre disposition un espace de stockage pour y « héberger » votre site. Vos données (documents, photos, fichiers) sont alors conservés dans un serveur web (un ou plusieurs ordinateurs connecté 24h/24 à Internet). Les internautes n’ont alors qu’à se connecter à ce serveur – via leur navigateur web (Google Chrome, Safari…) – pour pouvoir accéder à tout moment à votre site.

2. Vaut-il mieux opter pour un hébergement gratuit ou payant ?

Bon nombre d’hébergeurs se proposent de vous allouer gratuitement une partie de leur espace disque. Si cette solution paraît alléchante, sachez toutefois que :

  • des restrictions (espace disponible, bande passante, etc.) y sont souvent attachées (et pourraient entraver le développement de votre entreprise),
  • la fiabilité (temps d’accès, réactivité) de certaines sociétés d’hébergement gratuit laisse parfois à désirer,
  • des bannières et des publicités apparaîtront sur vos pages (c’est la principale source de revenus des hébergeurs « gratuits »),
  • le nom de domaine de l’hébergeur sera souvent accolé à celui de votre site (dans le cas d’un fournisseur d’accès à Internet, si vous en changez, vous perdrez votre site…),
  • l’image que vous renverrez à vos clients pourrait être celle d’un site plus « amateur » que « professionnel ».

Dans le cas d’un hébergement payant, vous louerez votre espace de stockage et serez assuré(e) de :

  • bénéficier de plus de services (et de meilleure qualité),
  • profiter d’une solution plus sécurisée,
  • ne pas vous voir imposer de pop-ups (c’est-à-dire de publicité),
  • ne pas voir figurer le nom de votre hébergeur à côté de celui de votre site
  • disposer d’outils plus sophistiqués pour charger votre site sur le serveur,
  • pouvoir faire évoluer l’espace disque en fonction de vos besoins.

3. Hébergement dédié ou mutualisé ? Telle est la question…

À l’image d’une colocation, un hébergeur mutualisé partagera son espace disque entre plusieurs sites qui « cohabiteront » alors sur le même serveur. Il s’agit le plus souvent d’offres prêtes à l’emploi et dont le contenu peut varier (quantité d’espace disque et de bande passante disponible, puissance du processeur, tarifs). Peu coûteuse, cette solution est parfaite pour se lancer.
En revanche, dans le cas d’un hébergement dédié, un serveur sera exclusivement réservé à votre site. Si l’hébergement dédié est plus onéreux que l’hébergement mutualisé, il est aussi plus réactif (via sa hotline) mais requiert des connaissances d’administration. Il s’adresse essentiellement aux sites :

  • de e-commerce,
  • ayant une forte audience (à partir de plusieurs milliers de visites quotidiennes),
  • et/ou qui doivent répondre à des contraintes techniques spécifiques (comme un important contenu dynamique).

4. Combien ça coûte ?

La somme allouée à l’hébergement de votre site variera en fonction de vos besoins. Pour un hébergement mutualisé, comptez environ 30 € par an. Dans le cas d’un hébergement dédié, le budget moyen tournera autour de 40 € par mois.

Les points-clés à retenir :

  • Un hébergeur payant conviendra aux professionnels ayant besoin de beaucoup d’espace disque et dont le nombre de visiteurs risque d’augmenter.
  • Un hébergement mutualisé sera adapté à un site dont le trafic n’est pas trop important.
  • Pour un site marchand et/ou qui consomme beaucoup de bande passante, on optera pour un hébergement dédié.