0800 949 848

Réseaux sociaux : voici comment ils peuvent vous aider à augmenter vos ventes en ligne

Réseaux sociaux : Voici comment ils peuvent vous aider à augmenter vos ventes en ligne

Parce qu’ils vous permettent de rester en contact avec vos clients et prospects mais aussi d’améliorer leur expérience d’achat en ligne, les réseaux sociaux doivent constituer une part importante de votre stratégie digitale. Envie de savoir pourquoi mais aussi (et surtout !) comment Facebook, Instagram et Twitter peuvent devenir vos alliés en vous aidant à développer vos ventes en ligne ? Lisez ce qui suit…

1. Réseaux sociaux + e-commerce = un duo gagnant !

Pour reprendre le slogan d’une campagne anti-tabac, si fumer nuit gravement à la santé, les réseaux sociaux, quant à eux, profitent gravement à votre chiffre d’affaires. Plus sérieusement, force est de constater que dans le cadre de votre activité commerciale, les réseaux sociaux peuvent vous être utiles à plus d’un titre. Facebook, Twitter, Instagram et autres Pinterest vous permettent ainsi :

    • d’améliorer votre référencement (en partageant vos contenus sur les réseaux sociaux, vous générerez du trafic qualifié sur votre site de commerce en ligne et ça, Google adore !),
    • de vous créer de nouveaux contacts mais aussi d’entretenir les anciens,
    • de vous bâtir une notoriété numérique,
    • de gérer votre « e-reputation » en modérant ce que les internautes disent de vous sur les réseaux sociaux (où vous avez la main, contrairement aux forums…),
    • de donner aux internautes la possibilité d’échanger à votre sujet, que ce soit en communiquant entre eux, en déposant des avis ou en les consultant (ce que les spécialistes désignent sous le terme de « shopping social »),
    • de tenir vos clients informés (promotions, ventes flash, nouveautés…),
    • d’organiser des concours, etc.

2. Facebook, l’incontournable…

Bon, on ne va pas se mentir… Si vous deviez n’utiliser qu’un seul réseau social, ce serait Facebook ! En plus d’être très populaire, cette plateforme met à votre disposition plusieurs leviers très efficaces pour booster vos ventes en ligne. Parce qu’elles présentent l’avantage de pouvoir être ajustées en fonction des centres d’intérêt des internautes ou encore de leur localisation, les publicités Facebook vous aideront à capter de nouveaux clients. Autre outil très utile, les boutons « call-to-action » d’achat. En cliquant dessus, les internautes seront automatiquement redirigés vers votre site.

3. Instagram parce qu’une image vaut mille mots (enfin, il paraît…)

S’il est un réseau social qui fait la part belle aux images, c’est bien Instagram. De nombreux professionnels (restaurateurs, coiffeurs, fleuristes, etc.) l’ont déjà adopté et postent régulièrement – pour le plus grand bonheur de leurs abonnés – de nombreuses photos de leurs créations. Calqués sur le bouton « call-to—action » de Facebook, la fonctionnalité « shop now » que développe Instagram permet à l’internaute, d’un simple clic sur votre photo, d’être instantanément redirigé sur la page de votre site où apparaît le produit photographié. Il pourra alors l’acheter en ligne s’il le souhaite. Quant aux publicités Instagram qu’il est possible de piloter via Facebook Power Editor, un gestionnaire de publicités auquel on accède via sa page Facebook puis son compte Instagram, elles boosteront votre volume de ventes en ligne.

4. Twitter (à vos marques, prêts ? Twittez !)

Même si son action dévisse à la bourse, Twitter continue de compter parmi les principaux réseaux sociaux. En clair, vous avez tout à perdre en faisant l’impasse dessus. Et tout à gagner à utiliser ses fonctionnalités pour améliorer vos ventes en ligne. Outre le bouton « buy button » qui permet aux Twittos d’acheter directement vos articles depuis leur compte Twitter, des listes de vos produits et services peuvent aussi êtres créées. Et pour doper l’impact de ces listes, vous pourriez, par exemple, les accompagner de promotions.

Les points-clés à retenir :

    • 52% des internautes consultent les avis sur les réseaux sociaux (contre 44% pour les boutiques physiques),
    • 88% des internautes prennent connaissance des avis sur les plateformes consommateurs avant d’acheter (contre 73% pour les boutiques physiques),
    • 30% des internautes renoncent à l’achat s’ils trouvent une majorité d’avis clients négatifs. (Source : Ifop)